SUBSCRIBE NOW

* You will receive the latest news and updates on your favorite celebrities!

Trending News

Lettres du Père...

Lettres d’un père : missive à Akbar… 

Tu auras toujours une place dans mon cœur, dans ma cour, et dans ma vie. Quand tu seras prêt, tu pourras me rejoindre, parce que tu sauras où je serai. Tu auras le droit de m’en vouloir, mais rappelle-toi que je ne te dois rien ; que personne ne te doit rien. Quand le sort veut rire de toi, il ne te prévient pas. La vie, la vraie, c’est ce qui se passe lorsqu’on a prévu autre chose

Témoignages

La douleur de ceux qui restent 

Vois-tu, petit, l’intégration est comparable à l’initiation. Ce n’est pas impossible d’y arriver seul ; cependant, le cheminement est bien plus sûr et probablement plus plaisant, lorsqu’on a un maître qui nous tient par la main et nous aide à avancer. Ton père, s’il l’avait voulu, aurait pu m’aider à m’intégrer à sa famille, à sa culture et à ses traditions.

Témoignages

La douleur de ceux qui restent… 4 

Continuez par prendre à la légère les mots que vous prononcez devant vos semblables et en présence d’entités qui vous sont invisibles, sous le fallacieux prétexte des temps qui changent. Ce qui est dit ne peut être dédit. Même s’il devait l’être, je suis persuadée que la procédure ne saurait être cavalière.

Témoignages

La douleur de ceux qui restent… II 

Tu sais, fils, certains hommes déchantent plus vite, après s’être mariés. Soit parce qu’ils réalisent que la vie qu’ils idéalisaient, celle qu’ils rêvaient de vivre est loin de la réalité de tous les jours, soit parce qu’ils se mettent à penser, à tort ou à raison, qu’ils auraient pu avoir mieux, qu’ils auraient pu faire mieux.