L’édito ?

Monument – Entrée Sud de Kpalimé. Photo : Aphtal CISSE

Le fait que cette chronique débute par Atakpamé pourra vous sembler étrange. Il appert plus simple de commencer par Kpalimé, et de continuer en montant vers le Nord. La vérité, c’est que je n’ai absolument aucun chronogramme, et aucun ordre de passage des villes n’est établit.

Mais venons-en aux faits. Kpalimé. Encore et encore. Kpalimé par ci, Kpalimé par là. Tout le monde « connaît » Kpalimé. Tout le monde parle de cette ville. On n’en dit que du bien. Ou du mal. C’est selon. Tout le monde sait que Kpalimé est à 2h de route (en voiture) de Lomé, qu’on peut facilement faire l’aller-retour en une journée sans s’épuiser. Tout le monde affirme qu’il y a toujours des hôtels de disponibles à Kpalimé, tout le monde veut tremper ses pieds dans une chute d’eau à Kpalimé, et « tout le monde » veut manger du fufu, à Kpalimé. Alors, qu’est-ce qu’on peut bien encore raconter sur cette ville que vous ignorez?

Alors, il y a quelques semaines de cela, je comparais de façon ramassée Kpalimé et Atakpamé, sur mon fil Twitter. C’est un avis qui demeure. Mais je ne pouvais pas m’arrêter là, sans faire un focus sur la zone comptant le plus de chutes d’eau au Togo.

Et une fois encore, ceci n’est pas un article complet. Je ne fais que raconter mes petites expériences à moi, suivies de recommandation. Si ça se trouve, vous avez plein d’autres adresses à me recommander. Je suis preneur.

En vrai, jouir de Kpalimé (pas à Kpalimé), commence par Lomé. Tout se passe sur le trajet. Les petits arrêts en route, les bars en bordure de routes, les revendeuses de morceaux de viande de brousses sous les claies, la bonne ambiance que vous avez dans la voiture… De toutes façons, Kpalimé est toujours une bonne idée.

En quelques mots…

Kpalimé est une mignonne ville située à 120km au Nord-Ouest de Lomé. Région des plateaux. Elle est réputée pour son climat, ses nombreuses cascades, et ses terres fertiles, propices à la culture du café et du cacao. Le cliché actuel, c’est que ses jeunes s’exilent de plus en plus, et ne font aucune autre activité que de faire des rastas, fumer du chanvre et faire les guides touristiques de pacotille voyageurs étrangers. Cliché. On y reviendra.

Où Loger…

En ce qui concerne Kpalimé, voilà une interrogation à laquelle il est difficile de répondre, en un seul article. Tant l’offre en matière de logement est grande. Entre les maisons privées proposées aux visiteurs, et les hôtels, en passant par les gîtes et logis sur AirBnb, on s’y perd facilement. Du coup, pour ce premier article concernant Kpalimé, je vous ferai la revue de deux hôtels : Hôtel Amedzepe et gîte Hakuna Matata. Je reviendrai dans un prochain article sur d’autres hôtels. Ceci n’est absolument pas un classement par ordre de mérite ou de préférence.

Hôtel AMEDZEPE :

Accessibilité : 3/5 Décoration : 4/5 Chambres : 4/5 Accueil & Services : 4/5

Wifi : 4/5

Alors, pour faire un petit commentaire :

Amédzepe est situé en plein cœur de Kpalimé, à quelques pas du légendaire Hôtel Cristal. La voie la plus simple pour y accéder passe devant Cristal. S’il y a un facteur qui « pénalise » un peu l’endroit, c’est la devanture et les alentours. Ou pour faire plus précis, la ruelle dans laquelle se trouve l’hôtel.

En revanche, une fois la porte poussée, on tombe sur une terrasse moyenne et joliment décorée. Un vrai petit espace pouvant servir à la fois de bar ou de bibliothèque, et qui cache une très petite « piscine », sur le côté.

Les chambres sont tout aussi belles et colorées. De grands lits, propres et douillets. Les chambres disposent chacune d’une petite cour privée, où on peut se poser tranquillement, pour faire ce qu’on peut faire sur une petite terrasse. Le petit point négatif que j’ai noté pour les chambres, c’est le fait que les toilettes internes ne soient pas complètement isolées du reste de la pièce. Techniquement, quand vous êtes deux, et que l’un va vider ses entrailles au « petit coin », l’ambiance deviendra lourde, rapidement.

Dernier commentaire : pour y loger, faudra appeler et réserver. Il n’y a pas beaucoup de chambres et ils affichent souvent complet. Du coup…

Nuitée : 25.000 FCFA (Prix affiché).

Gîte HAKUNA MATATA.

Accessibilité : 4/5 Décoration : 3/5 Chambres : 3/5 Accueil & Services : 4/5

Wifi : No Signal :’(

Alors, Hakuna Matata est le type de logement dont je raffole, lorsque je sors de Lomé : hors de la ville (complètement hors de la ville), isolé, nature, calme. Il s’agit d’un sympathique petit gîte avec une capacité de 7 chambres tout au plus, érigé sous une petite colline, en périphérie de la ville de Kpalimé.

Ce pourquoi je raffole de ces genres d’endroits ? La flexibilité qu’ils offrent. Les chambres sont larges, sinon très larges. Suffisamment large pour y loger à trois ou même à quatre. Pour vous donner une idée, certaines chambres ont même deux lits, et une « cuisine » interne, en plus de la douche. La cour est suffisamment grande pour y faire des jeux de plein air, ou allumer un feu de bois la nuit ; l’endroit est suffisamment isolé pour y faire tous les bruits que vous souhaitez (mais attention, il faut respecter le coin, tout de même.)

La gérante des lieux peut vous mettre à disposition une bouteille de gaz, si vous souhaitez cuisiner vous-même, et vous pouvez manger au bord de la belle piscine, qui surplombe la voie principale.

Dernier commentaire : c’est un gîte, en pleine nature, donc vous croiserez pas mal d’insectes, par exemple. Et s’il y a un truc qui me chiffonne, personnellement, ce sont les geckos qui peuvent se balader sur les murs de la chambre, parfois. Sinon souvent.

Voilà.

Nuitée : 15.000 FCFA (Prix Affiché).

Où et quoi manger?

Honnêtement, ce ne sont pas les coins qui manquent à Kpalimé. Par contre, vous pouvez vraiment galérer, à certaines heures, pour certains mets. Mais quoi de plus fun, que de vraiment faire local ?

En ce qui me concerne, j’ai mes habitudes chez LAPINO. Une brave dame qui a vraiment rehaussé le niveau de son coin, en quelques années. Plats locaux (fufu, akpan, pinon). Elle peut également vous apprêter des plats, sur commande. Avec 3.000 FCFA, deux adultes à appétit moyen peuvent y trouver leur compte, facilement.

Drôlerie : tous les « loméens » se croisent à Kpalimé, généralement les matins, dans la cafet’ de tsinga (la fameuse pente raide menant au marché de Kpalimé). Le coin est bien pour faire un petit déjeuner rapidement, et vaquer à ses occupations.

Mais une fois encore, les restau ne manquent pas du tout à Kpalimé.

Où adorer/prier ?

Comme je le disais dans mon fil Twitter, peu de gens vont à Kpalimé pour se refaire une santé spirituelle. Mais… Qu’en sais-je, au fond ? J’ai indiqué les paroisses et temples, dans le premier article, mais là, j’ai envie de parler aussi des féticheurs et autres meneurs d’âmes traditionnels. Ce sera dans le tome 2 consacré à Kpalimé.

Sinon, nous savons (presque) tous qu’il y a le temple catholique à côté de celui de l’église évangélique presbytérienne, à l’entrée sud de la ville. Et les paroisses foisonnent. Assemblée de Dieu, Céleste, et autres.

Quoi faire ?

Il y a tellement à faire, à Kpalimé. Tellement. Château Vial, Kouma Konda, Cascade de Wômé, de Kpimé, de Camalo…. Il y a tellement et tellement à faire, à Kpalimé.

Dans cet article, je vous recommanderai deux activités, si vous êtes fan d’aventure.

  • Randonnée pédestre au barrage d’eau au dessus de la Cascade de Kpimé.

Je ne saurai vous décrire l’activité. Regardez juste cette courte vidéo >>>

  • Visite chez Le Campagnard.

Là encore, je vous envoie vers cette vidéo.

Ambiance Nocturne.

Kpalimé a de quoi satisfaire tout type de visiteurs. Vous voulez juste humer de l’air pur et frais, au bord d’une piscine, quelque part pas loin des montagnes ? Je vous recommanderai Hôtel Parc Résidence (j’en parlerai prochainement), ou encore le Gîte Hakuna Matata. Maintenant, si vous voulez une IMMERSION TOTALE dans la nature, allez passer une nuit chez Le Campagnard.

En revanche, si vous voulez une sortie mouvementée, avec de la musique forte, de l’ambiance et de la foule, je ne citerai pas de nom pour le moment. Pourquoi ?  RESTEZ CHEZ VOUS, il y a COVID dehors, nom de Dieu.

Pour finir cette partie, nouveau kiff dans la localité, c’est le coin Rasta « One Love ». Calme, sérénité, bonne ambiance, bonne musique, bonne vibe.

Combien prévoir ?

Budgétiser un Week-end sur Kpalimé est assez simple, il faut avouer. Si vous avez votre propre véhicule, le transport est relatif. Sinon, prévoir 3.000 FCFA par personne, pour l’aller. Mesures barrières au COVID, les taxis limitent le nombre de passagers. En théorie. Les déplacements à Kpalimé peuvent s’avérer un peu plus cher, si vous devez bouger beaucoup. C’est une ville touristique, et les conducteurs de taxi-moto le savent mieux que quiconque.

Pour l’hébergement et la nourriture, j’ai mis quelques prix plus haut. Chacun mange et boit comme il le souhaite, et surtout comme il peut.

Pour les autres activités, les prix ne sont pas exorbitants. La piscine est gratuite lorsque vous résidez dans un hôtel, par exemple. Sinon, compter en moyenne 2.500 FCFA.

Prévoir en moyenne 2.000 FCFA/personne, pour les sites touristiques à visiter, en tout cas pour ceux que j’ai cité plus haut.

Vous préférez que je vous donne un prix tout rond approximatif n’est-ce pas ? Pour un séjour fun et tranquille à Kpalimé, (Arrivée Samedi – Départ dimanche), avec une ou deux visites, prévoyez 25.000 FCFA en moyenne, si vous êtes seul. Cela ne veut pas dire qu’il faudra prévoir le double, quand on est deux.

Coup de cœur du mois :

Allez mettre des cœurs sous le cliché, ici >>> https://www.instagram.com/p/CLYAdGGlLzA/

Les prochains articles viendront un peu plus tôt que prévu. Histoire de vous partager mes meilleures adresses à Kpalimé. Je pense surtout au nouvel hôtel Akoss, à Agnigbankopé, et à Ecolodge.

Sinon, en attendant le prochain article, vous pouvez voir quelques images que je mets souvent sur mon fil Twitter par ici. Excellent Week-end à tous.